Surveiller l’impact carbone de ses dépenses avec la carte bancaire de Doconomy

 Dans actualites, innovations monétiques

Une carte bancaire un peu particulière a été mise au point par l’entreprise suédoise Doconomy1 en partenariat avec Mastercard2. Ce qui la différencie des cartes traditionnelles est le fait qu’elle puisse théoriquement traquer l’impact écologique d’un achat et l’exposer au porteur dans un soucis de responsabilisation environnementale.

Une carte dans l’air du temps

Les inquiétudes au sujet de l’environnement n’ont en effet jamais été aussi fortes qu’aujourd’hui. Après de multiples mises en gardes de la part de près de 15 000 scientifiques en 20173 ou encore via l’accord de Paris4 de 2016 , l’envie et le besoin de protéger la planète est de plus en plus fort.

C’est donc dans ce contexte que Doconomy et Mastercard ont réfléchi à un moyen de responsabiliser les porteurs de cartes sur l’impact qu’ont leurs différents achats sur l’environnement. Deux cartes sont proposées: la carte standard de couleur blanche et la carte premium au design noir.

Celles-ci sont liées à une application mobile qui comme souvent sert de tableau de bord où le porteur pourra trouver les informations sur l’impact carbone de ses dépenses. En fonction de cet impact, il aura la possibilité, dans le cas où celui-ci serait trop élevé, de le “compenser” en faisant des donations à certains projets environnementaux. A l’inverse, si vos dépenses “polluent” peu, vous pourrez bénéficier de certaines réductions et offres chez des enseignes partenaires. Le principe est donc assez simple en soi: le porteur aura l’information de son impact environnemental et aura la possibilité d’agir en conséquence.

Des précautions sur le traçage des données

L’interrogation se porte néanmoins sur la fiabilité des données récoltées et la manière de les tracer. Ces dernières seraient traitées par l’organisme finlandais Aland Index5 qui annonce être capable de calculer l’impact carbone de l’achat d’un produit grâce à différentes analyses et statistiques. Malheureusement, les informations précises sur la manière de traquer cet impact carbone ne sont pas évoquées.

Il paraît en effet compliqué de différencier sans faille la manière dont le produit est arrivé chez vous: il faudrait avoir l’information de l’empreinte carbone de chaque moyen de transport utilisé dans le processus, empreinte qui peut changer en fonction de l’ancienneté de la voiture ou de l’avion utilisé et de son type (thermique ou électrique).

Mais même si l’information donnée ne sera probablement pas 100% exacte, Aland Index annonce utiliser des moyennes générales, qui pour le moment sont censées être suffisamment représentatives de la vraie empreinte carbone de l’achat. Les plus curieux peuvent d’ailleurs tester le processus directement sur le site6 d’Aland afin d’avoir une idée du fonctionnement de celui-ci.

Dans tous les cas, l’initiative est là et la carte bancaire de Doconomy remplira sûrement son rôle de sensibilisation sur une partie de ses utilisateurs. Avec plus de transparence sur la collecte des données liées aux empreintes carbones des achats, le projet pourrait trouver sa place dans un contexte où la conscience environnementale est présente dans de plus en plus d’esprits.

1Doconomy: « Site Officiel »
2Mastercard: « Site Officiel »
3Le Monde: « Alerte de 15 000 scientifiques sur l’état de la planète »
4Ec.Europa: « Accord de Paris sur l’environnement »
5Aland Index: « Site Officiel »
6Aland Index: « Calculateur d’empreinte carbone »
© Crédit photo, vidéo et sources: Doconomy / Aland Index / Giphy
Articles recommandés

Veuillez insérer votre requête.