Un simple regard suffit pour payer avec EyePay

 Dans nouvelle économie, terminal de paiement

On ne présente plus la biométrie et ses applications de plus en plus multiples. Elle voit son utilisation fortement progresser notamment dans le monde du paiement, où sont proposées de plus en plus de solutions basées sur cette méthode: la carte bancaire1 et le terminal de paiement2 à lecteur d’empreinte en sont deux bons exemples. C’est maintenant au tour de l’iris et de nos yeux de jouer un rôle dans le paiement, à travers la solution EyePay de IrisGuard3.

Vers une disparition du code?

Nous voici donc avec une énième manière de régler ses achats. Parmi les plus classiques on retrouve les espèces, chèques, cartes bancaires que nous connaissons tous. De nouveaux moyens de paiement ont également émergé comme le smartphone et autres montres4 et bagues5 connectées. Les innovations en matière de paiement ne s’arrêtent pas là et commencent à utiliser la biométrie. Des terminaux de paiement équipés de lecteur d’empreintes digitales apparaissent, et la reconnaissance faciale permet, en Chine notamment, de régler des achats dans certains magasins et enseignes proposant le service.

Au tour donc des yeux d’être mis à contribution. La solution d’Irisguard utilise en effet l’iris pour permettre d’identifier la personne et, dans le cas échéant, de valider son paiement. Ces solutions qui nous paraissaient fictives et lointaines il y a de ça une dizaine d’années commencent bien à être implémentées, et ce de manière bien réelle.

L’un des points récurrents que l’on retrouve dans la quasi-totalité de ces nouveaux moyens de paiement biométriques est l’absence du code PIN bancaire que nous avons l’habitude d’utiliser pour régler nos achats par carte bancaire comme pour retirer de l’argent sur les DAB (Distributeurs Automatiques de Billets). Il est progressivement remplacé par toutes ces techniques biométriques, qui prennent de ce fait la responsabilité de la sécurité de la transaction. Plus besoin de transporter sa carte bancaire, son smartphone, des espèces ou chèques que vous avez l’habitude d’utiliser pour payer. Un regard suffira!

Dans quelle situation utiliser le EyePay?

L’EyePay pourra être utilisé dans différentes situations auxquelles nous sommes confrontés quasiment chaque jour:

  • Lorsque vous souhaitez retirer de l’argent à un Distributeur Automatique de Billets (DAB), l’EyePay pourra être utilisé pour vous identifier et pour valider votre retrait. Il reste encore à définir si la carte restera nécessaire mais on peut penser qu’elle le restera et que l’EyePay, comme nous le disions précédemment, aura pour rôle principal de remplacer le code pin et pas la carte dans son intégralité.
  • Si vous voulez effectuer un paiement dans un magasin, vous pourrez également utiliser le terminal EyePay pour confirmer votre achat. Si le commerçant dispose de ce terminal, vous n’aurez plus qu’à y jeter un oeil pour confirmer votre achat. Comme indiqué précédemment, cette reconnaissance de l’iris remplacera bien la saisie du code pour le client.
  • Le terminal EyePay a également des portées humanitaires. Dans certains pays défavorisés, il est primordial de vérifier que c’est bien la bonne personne ou famille qui reçoit les rations alimentaires. Il arrive en effet que des usurpations de papiers et donc d’identité se produisent à ce niveau, entraînant des injustices. L’Eyepay pourrait donc réduire considérablement ce type de problèmes en permettant une identification d’une fiabilité totale basée sur l’identité de la personne.

Ce ne sont que ici que quelques applications possibles du terminal EyePay. Il pourrait en effet être utilisé dans de nombreux domaines autres que le paiement: identification des passagers d’un vol, système de “badgeuses” en entreprise… Le principe de la solution reposant sur nos données biométriques, l’identification effectuée par EyePay peut donc compter sur sa sécurité et sa pertinence pour se développer.

Des études sont encore menées sur la fiabilité de la biométrie et les risques pouvant découler de son utilisation, mais les premières impressions confirment que celle-ci fonctionne. Elle a déjà convaincu de nombreuses entreprises du domaine à développer de plus en plus de solutions basées sur elle et semble avoir un avenir tout tracé.

1Synalcom : « La carte bancaire biométrique »
2Synalcom: « Le TPE biométrique d’Ingenico »
3Irisguard: « Site officiel »
4Synalcom: « La montre connectée Garmin Pay »
5Synalcom : « Les bagues connectées »
© Crédit photo, vidéo et sources: Irisguard, Samsung Electronics, IDEMIA

Marketing & Communications
+336 43 63 33 96
LinkedIn

Issu d’une formation axée sur le commerce international et le marketing.
Grand passionné d’informatique et du digital, ces domaines m’accompagnent quotidiennement depuis mon plus jeune âge. Grande aisance avec l’anglais due notamment aux expériences internationales que j’eus la chance de faire.

Articles recommandés

Veuillez insérer votre requête.