Sylha: les frais de transactions au service du social.

 Dans applications de paiement, innovations monétiques

Sylha1 est une jeune entreprise française ayant une vision précise: faire du paiement un vecteur social fort. Tout le monde effectue des paiements quotidiennement, que ce soit avec des espèces, des cartes bancaires ou plus récemment des portefeuilles électroniques aussi appellés “Wallet”2. Sylha veut donc profiter de ces innombrables transactions ayant lieu chaque jour pour vous permettre de reverser les frais financiers liés à celles-ci à des associations.

Comment ça marche?

La solution de Sylha fonctionne grâce à un support physique (carte ou pièce de monnaie) et à une application mobile (encore et toujours) vous servant de panneau de contrôle.

  • En tant qu’utilisateur:
    • Sylha propose plusieurs accessoires liés au paiement avec leur solution: une carte de paiement Sylha à partir de 5€ et l’innovante pièce de monnaie Sylha à partir de 15€ (cette dernière est déjà en rupture, on imagine que le produit a su séduire).
    • Créez vous un compte sur le “Wallet” Sylha.
    • Transférer de l’argent de votre compte bancaire vers ce Wallet.
    • Effectuez un paiement auprès d’un commerce partenaire de la solution, et cumulez de ce fait des points.
    • Consultez la fameuse application mobile et distribuez les points que vous avez cumulés aux associations partenaires de votre choix.
  • En tant que commerçant:
    • Remplissez le formulaire d’intérêts sur le site my.sylha.io3
    • Créez vous un compte professionnel Sylha sur l’application mobile ou sur le site Internet4
    • Assurez vous que votre téléphone portable soit équipé de la technologie NFC permettant la communication en sans-contact. (la quasi totalité des smartphones circulant de nos jours en sont équipés)
      • Sylha propose également de vous fournir un terminal de paiement produit par Famoco, si vous ne disposez pas d’un smartphone NFC. (une caution sera requise)
    • Vous pouvez maintenant accepter les paiements Sylha dans votre établissement! Vous recevrez de leur part un autocollant indiquant à vos clients que vous acceptez ce type de paiement.

 

Rien de trop dépaysant donc. Après avoir effectué l’inscription au programme et reçu votre petite pièce, présentez vous dans les commerces partenaires et régler votre achat de la même manière que le paiement sans contact. Vous n’aurez plus qu’à naviguer sur l’application pour choisir à quelle association vous souhaitez redistribuer vos points.

Une boucle sociale et solidaire

Sylha fait office de disrupteur dans le monde du paiement, en voulant ouvertement “intercepter” les frais de transactions que reçoivent habituellement les mastodontes du paiement .

D’après l’entreprise ces frais de transaction récupérés par ces établissements financiers s’élèveraient à 4 milliards en France par an. Une belle occasion donc, en les redirigeant, de reverser des sommes d’argent non négligeables aux associations.

L’entreprise définit elle-même son système de “réseau monétique social et solidaire”. Elle compte donc sur le soutien des différents acteurs impliqués dans le processus, à savoir les associations, les commerçants et les utilisateurs soutenant la solution. À travers des plateformes de crowdfunding (financement participatif) et le mouvement My Generation, Sylha espère donc mobiliser un maximum de personnes sur le projet.

Le but final est donc de créer une boucle vertueuse où le client soutient des associations grâce à ses paiements, associations qui recevront ces frais sans autre contrainte que de devoir s’inscrire au programme. Les fonds leurs seront reversés mensuellement, sans avoir à remplir les habituels dossiers de subvention5, et permettront à tout type d’associations de se développer.

Même s’il est encore un peu tôt pour mesurer l’impact de Sylha, leur engagement social est indéniable. À l’instar d’autres entreprises comme HeoH par exemple, proposant de nouvelles manières innovantes6 d’effectuer des dons durant le processus de paiement, Sylha joue la carte de la solidarité et de l’entraide.

La difficulté que va rencontrer la jeune entreprise française sera de convaincre commerçants, associations, utilisateurs et acteurs du paiement en général que leur solution à un avenir durable. Encore en développement, la solution va être progressivement testée: les premiers essais ont déjà lieu depuis le 13 juin 2018 à Grenoble et Sylha vise une installation plus étendue en 2019.

1Sylha« Site officiel »
2Synalcom : « L’émergence des portefeuilles électroniques »
3Sylha « Site de financement participatif « My Project » »
4Sylha« Site officiel »
5Site du gouvernement« Dossiers de subventions »
6Synalcom : « Le don sur TPE avec HeoH »
© Crédit photo, vidéo et sources: Sylha/Regularcapp
Articles recommandés

Veuillez insérer votre requête.