L’union européenne conçoit son propre portefeuille numérique

 Dans actualites, la une

Cela fait quelques temps que l’Union Européenne travaille sur une application similaire à celle de Google Pay et Apple Pay. C’est pourquoi, l’organisation a dévoilé récemment le lancement de son propre portefeuille numérique.

Une concurrence déloyale

Souvent accusés « d’abuser de leur position dominante », les GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft) seraient une menace pour les autres acteurs du marché. La popularité d’Apple Pay et de Google Pay a explosé depuis la crise sanitaire de la Covid-19. Certaines enseignes ont même facilité leur acceptation avec leur terminal de paiement en renouvelant leur parc de terminaux de paiement électroniques (TPE). Cela s’explique principalement par le fait que les personnes privilégiaient le paiement en sans contact ou les portefeuilles mobiles dans le but de respecter au mieux les gestes barrières. En effet,  l’autorité de la concurrence a jugé qu’il était important que la France prenne des mesures en offrant une plateforme « transparente » quant à l’utilisation des données personnelles.

Faciliter ses démarches administratives

L’application permettra à tous les citoyens de l’Union Européenne d’accéder en toute sécurité aux services publics et privés grâce à leur identification en ligne. Celle-ci permettra aux utilisateurs de se connecter à divers sites administratifs et gouvernementaux pour stocker leurs documents (permis de conduire, passeport, carte d’identité…), donnés de paiement ainsi que des mots de passe. Il sera également possible de fournir des justificatifs, signer des documents ainsi que verser des sommes dues. En outre, cette plateforme permettra de faciliter et limiter les démarches administratives des citoyens.

Une application sécurisée

Celle-ci sera diffusée dès l’année prochaine et pourra fonctionner dans les 27 pays membre de l’Union Européenne. L’objectif de cette application est de proposer une plateforme différente de celle que proposent les GAFAS tout en empêchant des organismes privés d’avoir accès aux données personnelles.

Le lancement d’une enquête Antitrust

Néanmoins, en 2020, l’Union Européenne avait annoncé une enquête Antitrust sur Apple Pay pour enfreinte aux règles de concurrence de l’Union Européenne. En effet, celle-ci s’interrogeait déjà sur les règles de distribution des applications sur l’Apple Store qui semblaient désavantager les développeurs tiers. En effet, la marque ne rend pas accessible et fonctionnel les applications de paiement exploitant le module NFC qui ne proviennent pas d’Apple. De ce fait, si Apple ne change pas sa politique, alors, il sera difficile pour l’Union Européenne de lancer sa nouvelle plateforme.

Articles recommandés

Veuillez insérer votre requête.