Payer avec sa peau ( ou presque)? Un nouveau type de tatouage.

La technologie NFC1 existe depuis longtemps et permet l’échange de données entre deux appareils proches l’un de l’autre. Elle sert notamment à effectuer des paiements sans contact avec votre carte bancaire équipée de cette technologie.

Son utilisation est même en train de s’étendre à un domaine où on l’attendait moins. La “Duoskin” du MIT2 vise en effet à lier cette technologie à des tatouages connectés et digitaux.

Application et fonctionnement

L’application de ce “tatouage connecté” sur la peau est bien moins contraignante et douloureuse que celle du tatouage à l’encre. Souvenez-vous de la décalcomanie3?

Les tatouages Malabar utilisent notamment cette méthode, au plus grand dam des parents qui retrouvaient leurs enfants couverts de super héros et de symboles en tout genre.

Les motifs se trouvent sur un film transparent très fin. Une fois ce film posé sur votre peau, il n’y a plus qu’a l’humidifier légèrement et le tour est joué.

C’est donc via cette technique que vous pourrez appliquer les tatouages connectés. Ils sont composés de feuilles fines d’or et d’argent, de circuits électroniques avec mini-puces et d’une batterie au lithium. Cela peut paraître encombrant à première vue mais le rendu visuel reste assez réussi.

Niveau santé, il faudra attendre de voir les effets sur le long terme de ces tatouages. Les feuilles d’or les composant sont annoncées inoffensives, mais la question des allergies et réactions non voulues aux matériaux se pose. Ces tatouages sont en tout cas retirables facilement.

 

Et le paiement dans tout ça?

Ces tatouages connectés sont donc équipés de la fameuse technologie NFC que l’on retrouve dans la majorité des cartes bancaires et terminaux de paiement actuels.

Alors pourquoi ne pas s’imaginer payer avec son tatouage?

Rien n’est précisé à ce sujet dans le rapport du MIT4, mais on peut facilement imaginer Duoskin comme étant compatible avec les derniers lecteurs de cartes bancaires.

La possibilité d’enregistrer des informations dans ce tatouage vous permettra de stocker des billets réservés ou des abonnements pour vos titres de transport. On pourrait imaginer une identification via une application sur smartphone par exemple. Il ne vous reste plus qu’à vous présenter devant les bornes et portiques concernés.

Pas encore complètement opérationnel à l’heure actuelle, on imagine que le tatouage connecté apprendra de ses pairs. Les montres5 et bagues connectées6 font progressivement leur apparition dans le quotidien des consommateurs et on surveillera de près la réaction de ces derniers face aux nouveaux types d’objets connectés.

1Technologie NFC: « Définition »
2MIT: « Duoskin »
3Décalcomanie: « Définition »
4MIT: « Rapport Duoskin »
5Synalcom : « Garmin Pay et sa montre connectée »
6Synalcom : « Les bagues connectées »
© Crédit photo: Duoskin

Marketing & Communications
+331 78 94 59 90
LinkedIn

Issu d’une formation axée sur le commerce international et le marketing.
Grand passionné d’informatique et du digital, ces domaines m’accompagnent quotidiennement depuis mon plus jeune âge. Grande aisance avec l’anglais due notamment aux expériences internationales que j’eus la chance de faire.

Articles recommandés

Veuillez insérer votre requête.