Des enseignes Domino’s Pizza n’acceptent plus le cash

 Dans actualites, nouvelle économie

C’est en effet en Australie qu’ont été lancé 5 fast-food Domino’s Pizza1 dans lesquels les clients n’auront tout simplement pas la possibilité de régler leurs achats avec du cash. Seuls les paiements par carte bancaire, portefeuilles électroniques ou via certaines cartes prépayées seront acceptés.

L’éternel objectif de la réduction de la file d’attente

Ce dispositif “cashless” a toujours les mêmes objectifs, que ce soit dans le monde du retail comme dans celui de la restauration: accélérer au maximum l’encaissement des clients. On ne s’en rend pas forcément compte quand nous sommes dans la position du client, mais réduire l’encaissement ne serait-ce que de quelques secondes peut s’avérer extrêmement productif pour les commerçants.

En prenant un panier à peu près similaire, le commerçant aura le temps d’encaisser quasiment trois personnes en sans-contact contre une seule s’il avait dû attendre que le client sorte et compte ses espèces, pour ensuite devoir lui rendre la monnaie en cas de besoin. Sur une journée entière, cette économie de temps est loin d’être négligeable.

Refuser le cash et n’accepter que les moyens de paiements cités plus tôt est donc un véritable moyen de fluidifier l’activité d’un commerce sur le long terme, en plus de s’adapter à sa clientèle. Le paiement sans contact est une pratique qui est rentrée progressivement dans le quotidien de la population et le smartphone représente l’outil phare des quinze dernières années, pour les petits comme pour les plus grands. Il n’est donc pas choquant pour les clients de devoir utiliser une carte ou un smartphone pour payer. Le concept cashless de Domino’s Pizza ne devrait donc pas provoquer de retours négatifs de la part des consommateurs, déjà bien habitués à ces méthodes. Il sera possible de payer via carte bancaire de manière classique ou sans-contact, via les Wallets Apple Pay, Android Pay et autres et via à l’heure actuelle les cartes prépayées Paypal et Instagift.

Des indicateurs forts sur la baisse de popularité du cash, même si…

Il existe en effet de plus en plus de preuves que la dématérialisation du paiement semble être inévitable. La cas Domino’s présenté ici fait par exemple échos à un phénomène encore plus important où le “cashless” se répand à l’échelle d’un pays tout entier. C’est ce qu’il se passe en Suède, qui depuis quelques années maintenant a vu l’application Swish2 prendre petit à petit de l’ampleur au point d’être utilisée par une énorme partie de la population. Les commerçants locaux y sont habitués et on voit même certains commerces afficher clairement qu’ils n’acceptent plus les paiements en espèces.

Même un pays comme l’Allemagne, historiquement très attaché aux espèces3 qui y représentaient la moitié du montant des transactions4 en 2017, se met doucement aux moyens de paiements plus contemporains que sont la carte bancaire et autres portefeuilles électroniques. Néanmoins, même en considérant cette légère baisse de l‘utilisation du cash, les allemands restent une des populations les plus attachées aux espèces avec environ trois quarts des transactions réglées avec la traditionnelle monnaie fiduciaire en 2017.

D’autres exemples plus radicaux existent comme Philadelphie, ville américaine qui a récemment interdit5 les magasins “cashless” après les nombreuses plaintes concernant certaines enseignes n’acceptant plus les espèces présentes dans la ville. Beaucoup de personnes en difficulté financière et non bancarisées ont en effet exprimé leurs désemparement face à ces mesures sans cash.

Les différents moyens de paiement utilisés dans le monde sont représentatifs de la diversité des habitudes des populations sur la manière de régler leurs achats. Faire changer les choses à l’échelle d’un pays ou d’un continent prend beaucoup de temps et dépend grandement de la réceptivité de la population concernée. Mais malgré quelques résistants comme l’exemple de l’Allemagne ci-dessus, il est dur de ne pas remarquer l’empreinte laissée par les nouvelles technologies sur le monde du paiement. On assiste, qu’on le veuille ou non, à une véritable dématérialisation du secteur mise en avant par le succès retentissant des applications chinoises Alipay et Wechat Pay et par la multiplication d’applications mobiles nous permettant d’effectuer nos achats.

1Domino’s Pizza: « Site Officiel »
2La Suède en Kit: « L’application Swish »
3Synalcom: « Tendances des moyens de paiement en Europe »
4Cbanque: « Le cash toujours présent en Allemagne »
5New York Times: « Interdiction du cashless à Philadelphie »© Crédit photo, vidéo et sources: Domino’s / Rawpixel / Icons made by Smashicons from www.flaticon.com is licensed by CC 3.0 BY Icons made by Chanut from www.flaticon.com is licensed by CC 3.0 BY / BIAT Tunisie / Giphy

Marketing & Communications
+336 43 63 33 96
LinkedIn

Issu d’une formation axée sur le commerce international et le marketing.
Grand passionné d’informatique et du digital, ces domaines m’accompagnent quotidiennement depuis mon plus jeune âge. Grande aisance avec l’anglais due notamment aux expériences internationales que j’eus la chance de faire.

Articles recommandés

Veuillez insérer votre requête.