Voitures électriques: une implémentation progressive bien que compliquée

 Dans TPE

Il y a certaines technologies de nos jours que l’on pense nouvelles et révolutionnaires, alors qu’en réalité leurs concepts existent depuis bien longtemps. La réalité virtuelle1 et la voiture électrique sont deux exemples concrets de ce phénomène. Nous assistons plus en réalité à une remise en avant et à un regain d’intérêt envers ces technologies, qui deviennent petit à petit accessibles à tous.

Dans le cas de la voiture électrique, les premiers modèles datent du XIXè siècle, à l’époque concurrencée par la voiture à vapeur et à essence. Dépassée à ce moment par le géant de l’époque Ford avec son système de production à la chaîne, la voiture électrique est revenue sur le devant de la scène au XXIè siècle notamment avec la hausse des préoccupations environnementales et avec l’épuisement inévitable des ressources en pétrole.

Les problématiques d’aujourd’hui pour les constructeurs automobiles sont de pouvoir proposer cette technologie au plus grand nombre de personnes possible ainsi que d’optimiser la gestion des batteries. Il est en effet difficile de trouver un moyen simple et économique de recharger une voiture électrique, et la faible autonomie des batteries n’arrange pas les choses. Afin de palier à ces nouveaux problèmes, des bornes de recharge plus pratiques commencent à faire leurs apparitions et tout est mis en oeuvre pour rendre la généralisation de la voiture électrique réalisable.

Des défis à surmonter

Les véhicules électriques ont indéniablement une portée environnementale forte. Avec la baisse de ressources en pétrole et surtout les effets nocifs des émissions de CO2 pour notre planète, trouver un moyen écologique de circuler devient une vraie problématique surtout pour les villes urbaines sujettes à un trafic dense. Dans un futur relativement proche, nous devrions voir de plus en plus de véhicules électriques proposés par les constructeurs automobiles comme possédés par la population.

Mais même si la généralisation des véhicules électriques semble être inévitable à terme, force est de constater qu’elle est ralentie par certains points. Un de ces éléments concerne l’autonomie des batteries. A l’heure actuelle, cette autonomie se trouve en moyenne aux alentours de 150 km (120 pour la moins performante et jusqu’à 400 pour les gammes de luxe). Il est donc compliqué d’effectuer de longs trajets, d’autant plus que très peu de stations services sont équipées de bornes de recharge. D’autre part, la recharge d’une batterie vide prend environ une heure pour les installations de recharge classiques. D’autres installations peuvent prendre jusqu’à plusieurs heures pour recharger votre véhicule. Pour finir, le recyclage des batteries n’est à l’heure actuelle pas optimal, même si des progrès sont fait sur ce point.

Vous l’aurez compris, les solutions actuelles marchent mais sont loin d’être optimales. Des prises publiques comme des moyens de recharger votre véhicule à domicile existent mais sont encore trop peu nombreux. Si les véhicules électriques ont pour but de remplacer la voiture thermique, il faudra que l’accès aux bornes de recharge soit simple et surtout possible un peu partout. Avec le manque actuel de bornes électriques et le temps que prend un véhicule pour se recharger, il paraît difficile à l’heure d’aujourd’hui d’imaginer une route pratiquée uniquement par des voitures électriques. Plus qu’une question de volonté, c’est donc une question d’accès à la technologie et de gestion de l’autonomie qui freine la généralisation des voitures électriques.

Doucement mais surement…

Malgré ces freins, des entreprises souhaitant donner un accès général aux bornes commencent donc à proposer des bornes électriques accessibles A TOUS! Plus de cartes d’accès restrictives ici, mais un accès complètement libre aux bornes et différents moyens de payer sa recharge:

  • ChargeMap: ChargeMap2 est une application ayant pour but de localiser les bornes électriques publiques en France. En partenariat avec les différents acteurs régionaux, cette application vous permet donc de savoir à quels endroits vous pouvez trouver des bornes. Vous serez même averti dans le cas où l’une de ces bornes est en panne. Mais ChargeMap ne se contente pas de vous proposer un service de localisation: l’entreprise a également lancé son service de ChargeMap Pass, une carte d’accès vous permettant d’utiliser des bornes de recharge de différents réseaux compatibles3. C’est donc un premier pas vers un accès plus général et global aux bornes. ChargeMap est en effet connecté à 160 000 bornes, nombre que l’on imagine voir grandir dans les prochaines années.

 

  • Park’N Plug4: Cette entreprise propose de son côté des solutions de bornes électriques pour parking principalement. Société ou co-propriété, Park’N Plug vous accompagnera dans l’installation de ces solutions. Trois types de bornes de puissance différente sont proposées.

 

  • Ionity5: Le réseau de recharge ultra rapide, né d’un accord entre Ford, Audi, Mercedes ou encore BMW, est une des solutions les plus avancées en matière de recharge de véhicules électriques. Les bornes Ionity ont une puissance de 350 Kw, leur permettant de recharger totalement un véhicule électrique en 20 petites minutes. C’est donc une avancée majeure car comme souligné plus haut le temps de recharge des voitures électriques est un vrai problème. Ionity prévoit le déploiement de 400 bornes à travers l’Europe et pour but final de voir une station Ionity tous les 120 km sur tous les grands axes Européens, rien que ça.

Les paiements des recharge pourront s’effectuer de différentes manières, en fonction des propriétaires des réseaux. Pour l’exemple de Syane6 (du groupe Eborn), équipant la région de Haute-Savoie en matière de bornes électriques publiques, ce paiement est disponible de trois manières:


On imagine donc bien que les bornes qui seront installées dans les années à suivre proposeront toutes les dernières méthodes de paiement comme le sans-contact ou le paiement mobile par exemple.

Des pays anticipant le futur de la voiture

Même si l’implémentation massive de la voiture électrique n’a pas encore eu lieu en France, certains pays sont déjà très avancés en matière de voiture électrique. La Norvège est probablement l’un des pays les plus enclins à celle-ci. En 2017, la vente de voitures électriques compte pour plus de 20%7 des nouvelles immatriculations en Norvège (contre seulement 1% en 2011!).

Et ce n’est pas tout: la Norvège a prévu à terme (d’ici 2025 environ) de ne plus autoriser les ventes de voitures “thermiques” à circuler sur son territoire! Tout est fait pour promouvoir l’utilisation de voitures hybrides et électriques.

Même son de cloche en Chine, où la démocratisation de la voiture électrique est presque “forcée” par les subventions et les quotas y étant liés. Pour un constructeur automobile voulant développer son activité en Chine par exemple, 10%8 de ses ventes doivent être des véhicules hybrides ou complètement électriques. Rien que ça!

Le peu de voitures électriques circulant dans l’hexagone n’est donc pas forcément représentatif de la situation: la voiture électrique semble être la bonne solution pour l’environnement et à fortiori pour la santé de tous, planète comprise. À terme et avec l’épuisement inévitable des ressources en pétrole, tout le monde devra s’y mettre, une fois que la voiture électrique sera plus facilement accessible à tous.

1Synalcom : « Le V-Commerce »
2ChargeMap « Site officiel »
3ChargeMap « Réseaux compatibles »
4Park’N Plug « Site officiel »
5Ionity « Site officiel »
6Syane « Sécurité des systèmes de paiement »
7Automobile-Propre « Stats vente de voitures électriques en Norvège »
8LesEchos « Chine et quota sur voitures électriques »
© Crédit photo, vidéo et sources: Ionity/Syane/Automobile-Propre

Marketing & Communications
+331 78 94 59 90
LinkedIn

Issu d’une formation axée sur le commerce international et le marketing.
Grand passionné d’informatique et du digital, ces domaines m’accompagnent quotidiennement depuis mon plus jeune âge. Grande aisance avec l’anglais due notamment aux expériences internationales que j’eus la chance de faire.

Articles recommandés

Veuillez insérer votre requête.