Le futur du shopping? L’émergence du V-commerce

Certains découvrent à peine le commerce en ligne, et tout le monde n’a pas encore essayé le commerce sur mobile. Mais les innovations n’attendent personne, et un nouveau type de shopping fait son nid progressivement. Vous pourrez bientôt effectuer vos courses avec un casque de réalité virtuelle…le tout confortablement installé dans votre canapé! Fin de la queue en caisse?

Une technologie de plus en plus accessible aux masses

La réalité virtuelle ne peut pas être considérée comme une véritable nouveauté. Les recherches la concernant sont faites depuis longtemps, et les premières traductions physiques du concept étaient incarnées par la machine Sensorama1 en 1957 ou par les simulateurs de vol de l’Air Force dans les années 60.

Néanmoins il est pertinent de dire que cette technologie commence à faire son apparition dans la consommation du grand public. Et la technologie de réalité virtuelle se décline de plus en plus ces dernières années: Réalité Augmentée (AR), Playstation VR, Réalité mixte (MR)…

Vous l’aurez compris, malgré des difficultés à proposer cette technologie au grand public auparavant, un engouement nouveau souffle sur la réalité virtuelle. Il devient possible de proposer des solutions commercialisables, notamment depuis son apparition dans le domaine du jeu vidéo il y a quelques années via l’Oculus Rift2. Depuis la commercialisation de cet Oculus, d’autres grosses entreprises telles que Sony avec son Playstation VR ou encore HTC avec le VIVE ont produit leur propre casque de réalité virtuelle.

Des technologies nouvelles pour une expérience utilisateur unique

Le V-commerce peut être considéré comme un concurrent sérieux au shopping traditionnel.

Les concepts de Uber Eat ou encore Amazon montrent la popularité grandissante de la livraison à domicile. De plus en plus de personnes utilisent le e-commerce ainsi que le m-commerce3, montrant bien que la population se familiarise avec ce concept de shopping en ligne et à distance.

Le commerce “virtuel” devrait donc profiter du créneau pour s’imposer comme l’option la plus complète de shopping à distance. Il apporte les éléments manquants au e-commerce: le ressenti physique du produit que vous achetez, et sa taille réelle.

  • Le visuel: pour acheter des meubles par exemple, vous pourrez vous rendre compte de sa taille réelle. Plus besoin de mesurer tous les angles de votre salon! Enfilez le casque de réalité et rendez-vous compte en temps réel de la place que prend tel fauteuil ou telle armoire. L’Ikea Place4 en est un bon exemple.
  • Le toucher: pour essayer des vêtements, les technologies haptiques5 vous permettent de ressentir sur les écrans tactiles, grâce à des vibrations, le matériau du produit affiché sur l’écran. La soie, la peau… Cette technologie complète l’expérience d’achat en immergeant d’autant plus le consommateur.
  • L’odorat: certaines compagnies comme Sniffy6 commencent à présenter des technologies olfactives reliées aux écrans tactiles. Ils pourront à terme, avec de petites capsules remplies d’odeurs en tout genre, vous faire “sentir” vos produits lorsque vous les consultez sur un écran équipé.

La combinaison de ces 3 technologies n’est pas encore opérationnelle, mais à terme l’expérience du commerce virtuel vous permettra à la fois de voir, de sentir et même de “toucher” le produit consulté.

Cette expérience utilisateur unique sera un bon moyen pour les marques d’embellir leur packaging et d’inciter le consommateur à acheter leur produit en le “guidant” vers les promotions. Cela pourrait même permettre aux magasins et commerçants d’exposer leurs produits à des personnes à l’autre bout du monde. La distance n’est plus un frein: pourquoi ne pourriez-vous pas consulter via le V-commerce votre magasin préféré de New York?

C’est donc une occasion unique pour les enseignes de proposer mondialement, sans magasins à entretenir physiquement ni de salariés supplémentaires à payer, les produits dont ils disposent. C’est une occasion tout aussi unique pour le consommateur, qui élargira (très) considérablement son éventail de choix.

Il faudra bien-sûr patienter le temps que cette technologie de réalité virtuelle devienne plus accessible aux masses, mais le processus est bien lancé et le V-commerce semble être un des moyens de shopping les plus prometteurs.

1Réalité virtuelle « Machine Sensorama »
2Casque VR: « Oculus Rift »
3Synalcom : « L’ascension du m-commerce »
4IKEA: « IKEA Place »
5Ipedis: « La technologie haptique »
6Sniffy: « Technologies olfactives »
© Crédit photo et vidéo: Invrsion

Marketing & Communications
+331 78 94 59 90
LinkedIn

Issu d’une formation axée sur le commerce international et le marketing.
Grand passionné d’informatique et du digital, ces domaines m’accompagnent quotidiennement depuis mon plus jeune âge. Grande aisance avec l’anglais due notamment aux expériences internationales que j’eus la chance de faire.

Articles recommandés

Veuillez insérer votre requête.