Brink’s installe des DAB sans banques dans les zones en besoin

 Dans actualites, la une

Dans un contexte où les banques retirent progressivement leurs agences physiques, de moins en moins fréquentées par leurs clients, Brink’s 1 souhaite adresser les populations (souvent rurales ou de petites communes) pouvant encore avoir besoin d’accéder au cash.

Des distributeurs « dégriffés »

On retrouve généralement les DAB (distributeurs automatiques de billets) en agence lorsque l’on souhaite retirer de l’argent. Et ces distributeurs ont un coût de gestion non négligeable pour les banques. En combinant ce coût avec le fait que les agences bancaires seraient de moins en moins fréquentées au profit du digital et des nombreuses applications bancaires, il n’est plus aussi rentable qu’avant d’avoir des agences physiques pour les banques. Ce sont donc de plus en plus de DAB qui sont retirés en parallèle de l’agence à laquelle ils étaient affiliés, empêchant une certaine partie de la population (souvent rurale et des petites communes) de pouvoir retirer du cash.

L’entreprise de transports de fonds Brinks a donc décidé d’adresser cette part de la population en proposant un DAB non bancarisé avec son projet Point Cash2. Ce distributeur est géré et exploité directement par une commune et non plus par une banque. On retrouvera surement donc moins de fonctionnalités, comme par exemple le fait de pouvoir consulter ses comptes directement sur le DAB (même si cela reste à confirmer). Néanmoins, les distributeurs proposés par Brink’s seront donc moins onéreux et permetteront de retirer de l’argent, et ce sans frais supplémentaires qui peuvent s’appliquer si vous retirez de l’argent chez une banque concurrente de la votre.

Le premier DAB de ce nom a été installé en fin du mois de juillet dans le Finistère d’après le Parisien3, permettant ainsi aux 5000 habitants de la commune de Locmaria-Plouzané de retirer facilement de l’argent,  sans avoir à parcourir les 6km nécessaires pour accéder au second DAB le plus proche.

Malgré la prolifération de solutions dématérialisées et biométriques dans le domaine du paiement, de la carte bancaire aux dernières innovations, force est de constater que le cash reste encore pour certains un moyen de paiement essentiel. Brink’s aurait prévu d’installer plusieurs autres milliers de DAB “Point Cash” à l’avenir, ce qui ravira les personnes demandeuses de ce type de services.

1Brinks: « Site Officiel »
2Brinks: « Point Cash »
3Le Parisien: « Le premier DAB sans banque en France »
© Crédit photo, vidéo et sources: Le Parisien / Brink’s
Articles recommandés

Veuillez insérer votre requête.