De la grande distribution au « Smart Retail »

Le secteur de la grande distribution est actuellement en profonde mutation, que ce soit en France comme ailleurs. Les avancées et innovations technologiques abondent et ne sont pas prêtes de ralentir leur rythme. Elles touchent tous les secteurs et la grande distribution n’y échappe pas.

Il existe de plus en plus d’écrans et de bornes digitales, ce qui entraîne un encaissement drastiquement différent… Les modifications seront profondes pour ce secteur, à la fois sur le plan technologique et humain.

La fin des courses traditionnelles?

Vous arrivez dans le magasin, et prenez votre caddie après avoir longtemps cherché la fameuse petite pièce de monnaie indispensable. Vous parcourez les rayons, à la recherche de votre produit préféré ou peut être d’une promotion, et vous vous dirigez inévitablement vers les caisses pour régler vos achats en espérant que la queue ne soit pas interminable.

Voilà comment on pourrait résumer un parcours classique dans un super ou hypermarché.

Le Smart Retail compte bien modifier ce parcours de plusieurs manières:

  • Vous arrivez dans le magasin, et cette fois-ci vous sortez votre smartphone pour débloquer le caddie connecté.
  • Vous parcourez les rayons, guidé par ce caddie qui vous dirigera vers les promotions les plus proches et qui vous donnera un visuel sur le plan du magasin, ainsi que sur le contenu de votre caddie.
  • Une fois dans le rayon souhaité, des écrans et tablettes digitaux peuvent être présents, afin de vous donner plus d’informations sur le produit ou tout simplement de rendre votre achat plus interactif.
  • Une fois vos courses terminées, vous pouvez régler vos achats aux caisses autonomes en scannant vous-même les articles. Le principe du magasin Amazon Go vous permet même de passer complètement cette étape d’encaissement, la scan de vos articles étant effectué petit à petit durant votre parcours dans le magasin.
  • Le Smart Retail ne s’arrête pas là: vos historiques d’achats seront retenus et les enseignes pourront vous proposer petit à petit des offres personnalisées en connaissant vos habitudes de consommation.

Voilà comment on pourrait résumer le nouveau parcours d’achat que pourraient proposer dans un avenir proche les différents acteurs de la grande distribution. Plus de fluidité, plus de rapidité et des propositions adaptées à votre consommation. À l’image de Carrefour qui entame une stratégie de digitalisation1 très forte, elles sont forcées de rentrer dans le moule, aussi bien pour suivre la tendance que pour tout simplement réduire leurs dépenses.

Il y a près de 274 0002 caissiers et caissières en France, et beaucoup plus dans le monde entier. Les enseignes ont bien saisi les économies rendues possibles par la digitalisation, et le métier d’hôte(sse) de caisse est plus que jamais mis en danger.

Cette digitalisation ne sera pas si facilement mise en place.

Des nouveautés difficiles à mettre en place

Comme annoncé plus haut, des problèmes vont se poser pour les grandes chaînes de distribution: les métiers de caissier(es) sont fortement menacés par le progrès technologique, et de nombreux postes vont probablement être supprimés. Même si certains arguments tels que la ré-affectation des caissiers/caissières dans des rôles de conseillers sur place sont avancés, on a du mal à croire que tous les postes seront comblés.

Comme pour les secteurs industriels, la main d’oeuvre est progressivement remplacée par des solutions automatisées ou voire par des robots3, phénomène en grande progression en Chine notamment.

En parallèle de ces problèmes humains, les entreprises de la grande distribution devront s’équiper de technologies très coûteuses: installation d’écrans et tablettes dans chaque magasin, implémentation de caisses automatiques, s’équiper en caddie connecté… Réaliser toutes ces opérations sur l’ensemble des magasins d’une enseigne constitue un vrai chantier, tant physique que financier.

La digitalisation de la grande distribution sera donc un processus long, mais inévitable. L’émergence de magasins sans caisse comme le très récent Amazon Go4 à Seattle traduit la tendance qui risque de se profiler pour le futur du retail: une autonomie complète du consommateur et des instruments digitaux à sa disposition pour rendre son expérience plus fluide et personnalisée.

1Les Echos Franchise « Statégie digitale de Carrefour »
2CNFDI « Fiche métier caissier(e) »
3French China Org « La robotisation industrielle de la Chine »
4Amazon « Magasin sans caisse Amazon Go »
© Crédit photo et vidéo: Coop

Marketing & Communications
+331 78 94 59 90
LinkedIn

Issu d’une formation axée sur le commerce international et le marketing.
Grand passionné d’informatique et du digital, ces domaines m’accompagnent quotidiennement depuis mon plus jeune âge. Grande aisance avec l’anglais due notamment aux expériences internationales que j’eus la chance de faire.

Articles recommandés

Veuillez insérer votre requête.