Une caisse reconnaissant toute seule vos articles: « Ezigo » de Datalogic

 

Le secteur de la distribution ou du “Retail” est en train de se transformer très fortement, influencé par les innombrables innovations proposées chaque jour. La population a commencé à consommer sur Internet (e-commerce), puis à faire des achats sur mobile1 (m-commerce) et se voit proposer des magasins complètement différents de ceux dont elle avait l’habitude jusqu’à présent. L’exemple du récent Amazon Go2 en est une parfaite illustration: de nouvelles manières de faire ses courses apparaissent.

Datalogic en a sa propre vision et propose une caisse autonome, vous permettant de régler vos petits paniers en un clin d’oeil.

Objectif N°1: fluidifier le passage en caisse

La passage en caisse est probablement la préoccupation principale des acteurs de la distribution. Personne n’est vraiment réjoui à l’idée de faire la queue aux caisses, surtout lorsque nous n’avons que quelques produits à passer. Il s’agit donc pour ces acteurs de trouver des solutions pour fluidifier l’encaissement: plus celui-ci est rapide, plus le nombre de clients passant aux caisses sera élevé.

Nous connaissons déjà depuis quelques temps les caisses automatiques ou en libre-service: nous arrivons avec nos produits pour les scanner un par un sur ces caisses. Après les avoir déposés sur la balance, la machine nous indiquera le montant à payer et nous proposera différentes solutions de paiement. Le principe d’Ezigo reprend les bases de ces caisses automatiques mais en le rendant encore plus performant. La caisse de Datalogic est composée d’un écran récapitulant vos achats ainsi que ce qu’on pourrait appeler un “socle scanner”. Les spécificités d’Ezigo sont donc:

  • 5 caméras, dont une en hauteur. Les 4 autres se trouvent sur les coins de ce “socle scanner”. Ces caméras permettent la reconnaissance visuelle du produit, et une reconnaissance par code-barres plus classique est également possible.
  • Contrairement aux caisses en libre-service, plus besoin de scanner un par un vos produits. Déposez-les tous simultanément et bien séparés sur le “socle-scanner”, ces derniers seront reconnus tous en même temps, vous donnant rapidement le montant à régler.
  • Au niveau du paiement, une petite différence avec les caisses automatiques existe: là où ces dernières sont généralement accompagnées d’un terminal de paiement classique, vous pouvez payer directement sur le socle d’Ezigo. Bien évidemment, vous pourrez régler vos achats avec les derniers moyens de paiement disponibles comme le sans-contact ou le paiement par mobile par exemple.

Une solution ciblée

Il faut noter que cette solution est prévue à l’origine pour des petits paniers. En considérant la technologie impliquée, il semble en effet compliqué d’utiliser Ezigo pour vos grosses courses de la semaine, où une très grande quantité d’articles devront être scannés. Le socle d’Ezigo n’est en effet pas adapté pour encaisser beaucoup d’articles: on peut même voir sur la vidéo ci-dessus que l’écran affiche “Placer entre 1 et 5 articles sur la table”.

Ezigo est donc conçue pour les commerces de proximité plus que pour les hypermarchés et autres grandes surfaces. En plus d’être rapide, cette caisse permettra au client d’être autonome . Prenons l’exemple de la pause-déjeuner: lorsque vous n’avez qu’une boisson, un plat et un dessert à encaisser, utiliser Ezigo semble être bien plus pratique que faire la queue pour seulement quelques articles.

Il reste donc à voir si la solution de DataLogic parviendra à séduire avec ses arguments: moins chère que les caisses classiques pour les commerçants et plus pratique pour le consommateur. Ce qui est certain, c’est que l’encaissement subit des changements profonds, et que de nouvelles manières de “passer à la caisse” vont apparaître prochainement.

1Amazon : « Magasin « Amazon Go » »
2Synalcom : « L’ascension du M-commerce »
© Crédit photo et vidéo: LSA 

Marketing & Communications
+331 78 94 59 90
LinkedIn

Issu d’une formation axée sur le commerce international et le marketing.
Grand passionné d’informatique et du digital, ces domaines m’accompagnent quotidiennement depuis mon plus jeune âge. Grande aisance avec l’anglais due notamment aux expériences internationales que j’eus la chance de faire.

Articles récents

Veuillez insérer votre requête.