Un terminal de paiement doit régulièrement communiquer avec les serveurs des banques. Il le fait lors d’une demande d’autorisation et des télé-collectes. Il peut se connecter de différentes manières : en RTC ou via une passerelle sécurisée SSL ou TLS (par internet ou avec les réseaux mobiles GPRS et 3G).

Synalcom vous conseille l’utilisation d’internet ou des réseaux mobiles pour transmettre vos transactions.
En effet, l’utilisation de la ligne téléphonique RTC est plus onéreuse car elle entraine des coûts à chaque connexion et vous contraint à payer l’abonnement d’une ligne analogique France Télécom (environ 18 euros par mois). De plus, la ligne téléphonique est plus lente. Une demande d’autorisation va prendre environ 30 secondes (contre 3 à 4 secondes avec internet ou en GPRS). L’utilisation de la ligne France Telecom peut ainsi grandement augmenter la longueur des files d’attente aux caisses.

Passerelle IP Sécurisée

 

La passerelle IP est indispensable si vous souhaitez utiliser votre terminal de paiement avec internet. Elle va permettre de crypter et sécuriser vos flux bancaires grâce au protocole de sécurisation SSL (et TLS à partir de 2018).

La passerelle IP va fonctionner avec tous les fournisseurs d’accès Internet et donc toutes les connexions internet existantes.

Nous utilisons la passerelle de Lyra Network, déjà utilisée par plus de 1,5 millions de terminaux partout dans le monde. La passerelle est certifiée PCI DSS et agréée par le GIE carte bancaire.

Abonnement GPRS

 

 

Synalcom fournit une carte SIM multi-opérateur qui permet d’utiliser tous les réseaux mobiles existants (en France et à l’étranger). L’application Optinet, que nous intégrons sur nos terminaux de paiement, permet de sélectionner en temps réel le réseau mobile le plus performant en fonction de votre localisation.

Les demandes d'autorisation

La demande d’autorisation consiste à contacter la banque acquéreur (la banque du commerçant) et la banque émettrice (celle du porteur de la carte) pour vérifier la faisabilité de la transaction.

La demande d’autorisation se déclenche :

  • lorsque le plafond commerçant est atteint (généralement 100 euros)
  • selon le type de carte (crédit ou débit)
  • systématiquement pour les cartes étrangères
  • systématiquement pour les Ventes A Distance (VAD)
  • parfois de façon aléatoire quelque soit le type de carte

Le Serveur d’Autorisation Acquéreur (SAA) va contrôler le contrat du commerçant, à savoir l’acquéreur. Les informations de la transaction vont ensuite être transmises au Serveur d’Autorisation Emetteur (SAE). Ce serveur va vérifier la validité de la carte, contrôler l’état du compte du porteur, contrôler la provision et les plafonds. Un contrôle sur la fraude peut également être effectué.

Les 2 serveurs SAA et SAE vont chacun envoyer une réponse au terminal. Les 2 réponses peuvent être différentes. Cependant, seule la réponse du serveur Acquéreur déterminera le résultat positif ou négatif de la demande d’autorisation.

Environ 20% des paiements par carte vont faire l’objet d’une demande d’autorisation.

La télécollecte

La télé-collecte consiste à envoyer les transactions présentes dans le terminal à la banque de l’acquéreur afin de les traiter. En effet, le terminal ne communique pas chaque transaction, à chaque paiement. Il va les garder en mémoire pour les décharger une fois par jour. C’est la banque du commerçant (la banque acquéreur) qui fixe l’heure des télé-collectes.

Il est également possible de lancer manuellement le processus de télé-collecte.

Un terminal peut contenir entre 80 et 200 transactions, selon le modèle. Si votre terminal de paiement a atteint son plafond maximum (en fonction de sa mémoire interne), vous ne pourrez plus encaisser.